Yellow Star

Bienvenue au Rassemblement de Dirigeants et Chefs d'entreprises Libanais

Fondé en 1986, le Rassemblement de Dirigeants et Chefs d'entreprises Libanais (RDCL) compte aujourd'hui nombreux membres sélectivement cooptés, appartenant aux différents secteurs d'activités et issus de toutes les régions du Liban.

Le RDCL est une association d’hommes et de femmes d’affaires libanais unis par une vision commune de l’économie libanaise. La base de cette vision est la sauvegarde du libéralisme économique qui comprend:

  • La propriété privée
  • Les libertés individuelles
  • L’égalité des chances
  • L’initiative individuelle
  • La libre entreprise

Le Rassemblement est dirigé par un Conseil d’Administration de 12 Membres élus par l’Assemblée Générale pour 4 ans, avec élection de 6 nouveaux Membres tous les deux ans. Le Conseil d’Administration élit, parmi ses 12 Membres, les Membres du Bureau : le Président, le Vice-président, le Trésorier, le Secrétaire Général, et il nomme un Directeur Général du Rassemblement.

Le but du RDCL est de donner aux hommes et femmes d’affaires libanais le rôle qui leur revient dans l’élaboration de la politique économique nationale. Ce rôle permet au Rassemblement de défendre et de promouvoir l’économie libérale où :

  • La saine concurrence engendre la croissance et le développement.
  • L’intervention de l’Etat dans l’économie est limitée.
  • La paix sociale et la stabilité prévalent.
  • Chaque individu a la possibilité d’exploiter tout son potentiel et ses moyens.

Au fil des années, le RDCL a confirmé son rôle institutionnel, s'imposant dans la vie publique et au sein des instances économiques comme un interlocuteur crédible, nécessaire à l'équilibre des enjeux socio-économiques. Fort d'une réputation de "Think tank" des milieux d'affaires libanais, il intensifie le passage de la réflexion à l'action par une politique systématique de lobbying. Un nombre important de membres RDCL siègent aux Conseils d'Administration de la Chambre de Commerce, d'Industrie et d’Agriculture de Beyrouth, de l'Association des Industriels, de la Caisse Nationale de la Sécurité Sociale, la Bourse de Beyrouth, de l'Association des Banques, de l’Association des Compagnies d'Assurance du Liban et d’un nombre d’Associations professionnelles.

Rassembleur de par sa mission, promoteur d'une politique économique globale et cohérente essentiellement axée sur l’incitation à entreprendre et une distribution équilibrée de la richesse nationale, le RDCL contribue à orienter, voire inspirer l'action du secteur public, par des prises de positions claires au sein de conférences et débats ou des publications servant de références dans différents domaines de la macroéconomie.

A noter l'intervention du RDCL dans la politique des salaires, celle de la loi sur les loyers, des politiques fiscales incitatives, dans le projet de l'Assurance vieillesse dont il a été le premier et principal concepteur, ainsi que la publication de plusieurs « Livre Blanc » sur l'économie libanaise, la politique sociale et le Chantier de l’Entreprise.

L’action du RDCL se manifeste sur un double plan, à savoir :

- Sur un plan interne où il appelle à la participation active de tous les membres au sein de groupes de travail appelés « Groupes de Propositions et d’Action- GPA » susceptibles de véhiculer ses idées et de défendre ses convictions.

- Sur un plan externe où il se manifeste par son soutien au système libéral qui régit l’économie et par la défense des intérêts de ses membres.

En sus de ce rôle de leader sur la scène socio-économique, le RDCL favorise la formation professionnelle devenue l'une des priorités de son plan d'action. Ainsi, l'organisation périodique de conférences et de cycles de formation permet à ses membres  et à leurs cadres dirigeants d'approfondir et d'actualiser leurs connaissances dans les domaines qui les concernent.

Le Rassemblement plurisectoriel de par sa conception et sa philosophie se doit de poursuivre son action "salvatrice", en vue de consolider le tissu social, la libre entreprise et la solidarité patronale.

Plus que toute autre association patronale, il fait montre d'une spécificité qui a toujours contribué à lui assurer les moyens de sa politique de libre pensée, au-delà des contraintes et des alliances d'intérêt.